plats djerbien

Voyage à Djerba: 7 plats traditionnels à goûter absolument!

In Djerba by Voyage & VieLeave a Comment

Partagez votre amour pour ce petit pays!

Ah, Djerba la douce! Ses plages de sable fin, ses eaux turquoise, ses Houches uniques, mais surtout ses recettes typiques traditionnels et ô combien délicieuses.

Eh oui, comme plusieurs régions de la Tunisie, elle est connue par une sélection de plats traditionnels qui font partie prenante du charme local.

Comme il s’agit d’une île, on peut croire que ces spécialités se font uniquement à base de poisson et autres produits de la mer. Erreur ! Mis à part quelques mets « festifs », la cuisine Djerbienne tourne autour d’ingrédients très basiques.

Mélangés avec beaucoup d’épices et un zeste d’authenticité, ces plats simplistes sont pourtant d’une saveur extraordinaire.

→ Alors que ce soit en maisons d’hôtes (Lire notre article : Maison d’hotes à Djerba Voici notre Top 5), dans les hôtels, les restos ou même en streetfood, on vous invite à jeter un œil à cette liste (non exhaustive) de plats traditionnels de Djerba que vous allez certainement rencontrer (et adorer) pendant votre séjour sur l’île des rêves.

  • La Kesra Djerbienne : le pain version sud.

Kesra djerbienne

Kersa

S’il s’agit de votre premier séjour dans une région Tunisienne, vous allez (très) vite vous rendre compte de l’importance du Khobz (pain) dans la vie quotidienne du Tunisien. En effet, encore plus populaire que la baguette à Paris, le pain en Tunisie est littéralement une institution.

Que ce soit pour accompagner:

  • Du ragoût
  • De l’harissa
  • Un peu d’huile d’olive
  • Ou même des pâtes (si si, c’est possible, parole de scout !)

=> Le pain est un élément ESSENTIEL à tous les repas.

Alors avant qu’il ne soit tout simplement vendu dans les boulangeries, les femmes à Djerba, en vraies championnes du fait maison, avaient dû le préparer elles-mêmes. Mélangée et pétrie à la main, la pâte à pain est ensuite cuite dans un plat en métal placé sur le feu (comme dans la Tabouna Tunisienne). Fine mais loin d’être compacte, cette galette de pain dorée se fait à partir d’un mélange de semoule fine, farine et huile d’olive ce qui rend sa texture intéressante.

Point bonus : sa consistance alvéolée et moelleuse, résultat d’un pétrissage fait avec beaucoup d’amour. Alors si vous souhaitez manger des tartines le matin ou une salade mechouia à midi, pensez à acheter/commander vos Kesra à l’avance. Un pur délice !

  • Le brick Djerbien: calorique mais tellement magnifique.

brik djerbien

Brik (Crédit photo: omg.its.mira sur instagram )

Oh oui!  Ceci est un appel à tous les gourmands, friands de friture et de carbs. Sachez que si vous avez déjà un petit faible pour le brick, la version Djerbienne va définitivement mettre vos papilles gustatives au KO.

Vous vous demandez certainement:

Mais qu’est ce qui fait qu’une entrée aussi simple devienne un passage obligé pour tous les visiteurs de l’île ?

Tout d’abord, outre son climat et sa beauté, il faut savoir que ce qui fait de l’île de Djerba un endroit si spécial, c’est le fait que depuis des générations, différentes religions coexistent en paix et harmonie. De ces interactions culturelles sont nées alors les meilleures recettes, dont celle du fameux brick Djerbien. Une spécialité 100% juive, dont vous tomberez raide dingue dès la première bouchée!

Essentiellement, les bricks sont une sorte de crêpes, faits d’une pâte ressemblant la pâte phyllo. Ils renferment un œuf, du persil et de la Harissa pour les plus téméraires. Elle est frite dans l’huile bouillante. Oui mais, quel est l’ingrédient clé nous direz-vous?

Rien de plus que le savoir-faire et tour de main dont seuls les juifs de Djerba ont le secret. Alors si vous êtes de passage à Houmet Souk, faites un tour chez Ishak ou Youna, the places to be pour essayer (et adopter) le  brick, mais aussi le fricassé, les banatages et autres petits délices dorés de la cuisine juive/tunisienne.

fricassé djerba

Fricassé (Crédit photo: Eya.S.Corner sur instagram )

 

banatages djerba

Banatages (Crédit photo: Wizzeat sur instagram)

  • Le riz Djerbien : l’incontournable classique.

plats de djerba riz djerbien

Riz Djerbien (Crédit photo: Mary10888 sur instagram )

Comme son nom l’indique, ce plat est typique de la région. N’empêche, il est tellement populaire qu’il s’est propagé dans toute la Tunisie. Ne vous étonnez donc pas de le retrouver sur les menus de restaurants dans diverses villes du pays. Bien évidemment, la recette Djerbienne reste la référence.

Et si vous êtes plutôt du genre à aimer les plats consistants mais pas lourds, vous allez certainement adorer le riz Djerbien. Il s’agit en effet d’une recette complète où l’on retrouve féculent, légumes et viande (ou poulet si vous préférez). On mélange tout cela et on ajoute les épices dont la Harissa (what else?), et puis on met tout à cuire à la vapeur dans le fameux couscoussier.

Résultat: une explosion de saveurs en bouche mais aussi tous les bienfaits des épinards, pois chiches et autres ingrédients à hautes valeurs nutritives.

Faites attention tout de même, cette recette n’est pas faite pour les cœurs faibles. Si vous souhaitez goûter le VRAI riz Djerbien, il faudra se préparer à ce que ce soit piquant, mais vraiment, vraiment piquant. On prévoit donc une petite salade verte et une boisson bien fraîche avec pour faire baisser la température en cas de besoin. On vous conseille fortement le Riz Djerbien ceux qui veulent manger le plat traditionnel typique de Djerba.

  • Couscous au poisson : le Sultan des mets.

couscous au poisson djerba

(Crédit photo: Talbiamel sur instagram)

Il s’agit d’un fait universel que nul être n’ignore : le couscous est LA spécialité Tunisienne par excellence. Que ce soit pour les mariages, les enterrements, ou n’importe quelle autre occasion, ce plat fut, depuis la nuit des temps, synonyme de célébration dans le foyer Tunisien. Et comme n’importe quelle spécialité, elle varie d’une région à une autre, et peut être cuisinée de plusieurs manières différentes.

A Djerba par exemple, c’est au poisson que le couscous est souvent associé. Au mérou, au loup ou au merlan… les possibilités sont infinies et le goût est toujours au rendez-vous. Il se prépare en deux parties:

  • d’abord il y a la sauce au poisson, bien piquante (as usual) mais pas que. Elle contient également une variété importante de légumes qui lui donneront sa saveur si unique.
  • D’autre part, nous avons la semoule de blé qui cuit à la vapeur dans le couscoussier, au-dessus de la sauce. Et si vous êtes fin connaisseur, vous décèlerez probablement le goût subtil du clou de girofle qui aura parfumé le couscous pendant sa cuisson.

Bref, un méli-mélo de saveurs inattendues mais qui se marient à la perfection..

  • Osban de Djerba : diaboliquement bon !

osban djerbien

Osban Djerbien

Si vous vous contentiez de la description de l’Osban, il est fort à parier que vous ne le trouverez pas très appétissant. Mais ne vous laissez pas abuser par sa composition (ou son allure), il s’agit d’une spécialité Tunisienne très savoureuse. Souvent préparé pendant Eid Al Idhaa, l’Osban se démocratise et est désormais présent sur la table Djerbienne pendant toute l’année.

Mais alors, concrètement le Osban, qu’est ce que c’est?

Et bien il s’agit de, tenez-vous bien, de petites bourses de Douara (panse de mouton) farcies avec un mélange de légumes, de foie d’agneau et de graines de Boulgour. En d’autres termes il s’agit d’andouillettes version méditerranée, et donc 10 fois plus épicées et plus piquantes.

Elle peut être mangée seule mais accompagne souvent d’autres plats tels que le couscous, le riz ou même encore la M’hamsa. Une dernière chose, si vous vous demandez quel goût l’Osban a, pensez au riz Djerbien qui contient pratiquement les mêmes ingrédients et est cuit de la même façon (la Douara en moins). Sinon, il se décline en une autre recette très connue, il s’agit de l’Osban séché, encore plus fort en goût mais horriblement délicieux !

  • Plat Chakchouka à la citrouille et aux fèves : le vegan à la sauce Djerbienne.

chakchouka djerbienne

Chakchouka à la citrouille et fèves (Crédit photo: Association Tunisie passion)

Maintenant que nous avons mentionné plusieurs plats assez caloriques, passons à une recette beaucoup plus simple, la Chakchouka. Contrairement aux autres spécialités mentionnées plus haut, celle-ci n’est pas très connue par le grand public. Pourtant, il s’agit bien d’une recette 100% Djerbienne.

Faite à base de produits très basiques, la Chakchouka est votre go-to si vous souhaitez essayer un plat typiquement Djerbien, loin du poisson, du Smen ou tout autre ingrédient fort. Et bien qu’il soit pauvre en matières grasses, ce ragoût est néanmoins très riche en goût (et en bienfaits). Dégustez-le avec la Kesra traditionnelle ou à la fourchette, vous nous en direz des nouvelles dans tous les cas de figure.

Mais si vous souhaitez rester dans le registre des mets « costauds », sachez qu’il existe plusieurs variations de la Chakchouka, citons-en le Yehni, qui en plus de contenir du potiron, est cuisiné avec de la viande d’agneau, mais aussi des raisins secs. Cette version est d’ailleurs considérée en tant que repas de fête et est souvent servie pendant les mariages.

Bref, en matière de nourriture à Djerba, que vous soyez adepte de healthy ou des plats corsés, il y en aura pour tous les goûts !

  • La Zamita: pour démarrer (ou finir) la journée en beauté.

zamita Djerbienne

(Crédit photo: Nouurhen sur instagram)

Nous ne pouvions pas conclure notre article sans mentionner au moins une spécialité sucrée, histoire de satisfaire les amateurs des bonnes choses de la vie. Tenez-vous prêts, car, comme pour le reste des recettes évoquées, vous allez certainement craquer pour ce délice 100% Djerbien.

Alors qu’est-ce que la Zamita?

Il s’agit d’une préparation à base d’orge grillée, mélangée avec du fenugrec, de la coriandre et du fenouil légèrement grillés. Après avoir ajouté au mélange plusieurs ingrédients riches en parfums tels que les boutons de rose ou écorces d’orange, on moud puis tamise la préparation jusqu’à obtention d’une poudre. Cette dernière sera par la suite mélangée avec un peu d’huile d’olive et de l’eau. Et tadaa, votre Zamita est prête à être dégustée !

Vous allez l’adorer le matin accompagné de fruits frais tels que les raisins, figues, figues de barbarie, mais aussi pendant le goûter ou en dessert le soir. Bref, une manière douce et nutritive qui clôturer ce voyage gastronomique comme il se doit.

Et voilà, maintenant vous que avez une (petite) idée des spécialités Djerbiennes, vous pouvez partir à la découverte des restaurants traditionnels avec en tête un classement des plats à déguster selon vos préférences!

 

Un dernier petit conseil:

Si vous souhaitez visiter Djerba (ou n’importe quelle région en Tunisie d’ailleurs), sachez que le régime est une cause perdue. Vous aurez beau essayer de résister, vous finirez par craquer et céder à la tentation. Alors autant vous détendre, baisser vos armes et reprendre du couscous. Prévoyez donc des pantalons amples, un trou supplémentaire sur votre ceinture mais surtout, un estomac en béton. C’est bien pour cela que l’on appelle cela des vacances, n’est-ce pas ?

Vous partez à Djerba et vous avez aimé cet article? vous allez surement adorer: Que voir sur l’ile de Djerba? Le Top 10 des choses à faire!

 

 


Partagez votre amour pour ce petit pays!